Perfidie

Bienvenue dans l'Antre
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De Slaanesh à Shornaal : du pareil au même

Aller en bas 
AuteurMessage
Shornaal
Ancien
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: De Slaanesh à Shornaal : du pareil au même   Lun 26 Fév - 8:45

Slaanesh est le plus jeune des quatre Démons majeurs du Chaos. Connu sous une multitude de noms, dont Shornaal et Lanshor, le Maître des Plaisirs est le protecteur de tout ce qui est beau et séduisant, il est le seigneur de l’excès et des pulsions créatrices, dont les domaines d’influence englobent la musique, l’art et la passion. Bien grand est l’attrait que suscite l’incarnation de la satisfaction sous toutes ses formes… Et ceux qui le rejoignent succombent rapidement aux péchés de fierté et d’arrogance. Slaanesh se révèle à leurs yeux divinement gracieux et ravissant, nimbé d’un charme palpable totalement irrésistible. Le corps élancé et élégant de cette divinité est androgyne pour mieux défier l’ordre du monde et elle aspire les âmes des corps de ses ennemis perdus dans les profondeurs de son regard langoureux.
Il se dit de par le monde qu’il est le meilleur ambassadeur du Chaos. Et s’il n’est pas craint pour sa force relative, il l’est en revanche immensément à cause de son aptitude à charmer, et chacun sait que la vue de Slaanesh est synonyme de chute dans le culte Apocalyptique et Démoniaque…

Slaanesh est honoré sous ses nombreuses formes partout, sur les Terres du Nord aussi bien que dans le Vieux Monde, où sa beauté et son charme se sont déjà répandus ; et ceux qui le craignent le vénèrent bien souvent pour les mêmes raison. Les chefs des tribus recherchent ses faveurs pour leur profit personnel, car le Prince du Chaos a le pouvoir d’accorder à ses adeptes une part de sa gloire qui fera tomber à leurs pieds les autres hommes.
Il y a des millénaires de cela, une faction des elfes d’Ulthuan se laissa aller aux perversions du Culte du Plaisir, dont on affirme par endroits qu’il fut la cause de la grande scission qui divisa cette noble race. On dit que lors de l’invasion des terres de Naggaroth, la résistance Elfe face à la puissance de Khorne aurait sombré dans le désespoir et cédé face à l’appel du Gardien des Secrets.

Partout dans le cœur des plus grandes cités, les cultes décadents et discrets gagnent les hautes classes de la société. Combien ont alors glissé par inadvertance dans les bras accueillants de Slaanesh en succombant lentement au péché ? Combien de grands dirigeants se sont alliés au Prince du Chaos pour affermir leur position, ou encore pour susciter l’admiration et le respect de leurs concitoyens ? Slaanesh exploite ces faiblesses pour se délecter ensuite de la dévotion qu’il leur inspire. Il asservit l’accessibilité des désirs des Hommes comme des Elfes et de toutes les créatures du vieux monde.

Ses serviteurs les plus connus sont les Kyathrisar, appelés Démonettes dans le vieux monde. Ce sont des êtres hermaphrodites au corps gracile, semblant être issu d’un croisement entre Elfes et Humains. Méprisant tout ce qui peut se présenter devant eux, ces démons servent Slaanesh en découpant ses ennemis à l’aide des immenses pinces qui leur tiennent lieu de mains. Leur dédain s’étend à toutes les races, y compris les autres serviteurs du Chaos. Et c’est ainsi qu’on voit souvent se battre les Démonettes contre les Sanguinaires de Khorne ou encore les Incendiaires de Tzeentch.

Un champion favorisé par Slaanesh est un meneur charismatique et majestueux au corps apparenté à celui de son maître, adulé par les nombreux guerriers qu’il ne manque pas d’attirer à lui. A mesure que ses buts personnels retiennent de plus en plus son attention, il se fait inlassablement plus distant et froid, ce qui ne fait que renforcer l’adoration sans bornes dont il est le sujet et la dévotion de ses suiveurs. Les Champions de Slaanesh sont immensément fiers des dons que leur accorde leur dieu, dont une partie de la gloire rejaillit sur eux. Ces individus imposants au charme dépassant celui de la simple beauté physique se battent avec une grâce naturelle, une précision qui force l’émerveillement, et la seule présence enivrante de l’un d’entre eux pousse ses combattants à d’incroyables actes de sacrifice et de loyauté. Les préoccupations mortelles leur deviennent au bout d’un temps étrangères, ils abandonnent derrière eux la douleur, la peur, la fidélité et l’humanité pour ne plus se préoccuper que de satisfaire leur ambition. Ceux qui les suivent deviennent leurs instruments, tout juste bons à les adorer ou à être détruits.

Ainsi Slaanesh est le troisième pilier du Pentagramme, et il répand dans le monde la puissance du Chaos en charmant les faibles, en attirant à lui ceux qui doutent devant la puissance des autres dieux. Si le culte de sa personne est un aspect primordial de l’intérêt qu’il fait porter à lui-même, les messes dédiées à sa gloire prennent la forme d’orgies immenses où chacun peut sombrer face au charme d’un serviteur de Slaanesh et basculer dans le Chaos.

_________________
Oui, bon je sais c'est ma nouvelle bannière, mais Fitz aime bien quand je la mets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shornaal
Ancien
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 33
Localisation : Madrid
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: De Slaanesh à Shornaal : du pareil au même   Lun 26 Fév - 8:45

Je ne suis pas né, mais l’on m’a invoqué. Ou plutôt, j’ai été invoqué contre la volonté de l’invocateur Archaon. En effet, à chaque invocation, l’opposé se crée. J’ai été invoqué lors de l’avènement du Pentagramme. Je suis l’opposé de Slaanesh. Il est mon frère jumeau, mais je ne peux m’entendre avec lui. Il est un Dieu androgyne et moi je suis un Dieu né neutre, je ne suis ni homme ni femme comme mon frère, mais contrairement à lui je ne suis pas les deux. Il est un diplomate, moi je règle les conflits par les armes. Il cherche à séduire, moi je cherche à trahir et j’adhère à la haine, cependant, je résous tout par le sexe. Il est maître d’un peuple mauvais, moi je dirige un peuple bon. Il possède une stratégie offensive, moi elle est défensive. Il ne jure que par les armes, moi je joue la carte de la diplomatie.
Le seul point commun que nous avons c’est que nous sommes l’incarnation directe du mal. Nous sommes le mal et nous le revendiquons.

Mon frère a échoué lors de ses précédentes tentatives, c’est donc à moi de tenter de sauver l’honneur de notre famille. Hier je n’étais encore que sur Larissa, aujourd’hui je me suis développé et me consacre à plus de mondes.
Je suis venu en ces terres car je sais qu’il s’agit du seul monde où il n’osera pas s’aventurer. Un monde où le respect est de rigueur. Où la loi du Chaos est sans équivalente, et où diplomatie règne.

Dénué de sexe, il m'est cependant possible de faire atteindre l'orgasme et cela est ma plus grande arme. Rien ne peut résister. Il s'agit certainement de la plus horrible des tortures... Non pas à cause du mal que cela procure, mais par la fatigue que cela engendre. La fatigue entraînant souvent des erreurs de jugement, de stratégie et donc entraîne des défaîtes.

La vie m’a appris à tout le temps me méfier d’autrui, encore une différence avec mon opposé, mais je ne fait confiance qu’à une personne m’ayant cachée à mon frère : Aust. Ceux-ci dès qu’ils surent qui j’étais vraiment ont vu en moi le même mal que mon frère, mais une plus grande humanité, ils ont vus un grand respect et même des sentiments.

Mon frère de sang, lui, je le renie. Mes frères d’armes eux, je les respecte.

_________________
Oui, bon je sais c'est ma nouvelle bannière, mais Fitz aime bien quand je la mets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
De Slaanesh à Shornaal : du pareil au même
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [40k] Titan Reaver de Slaanesh
» Des Elfes Noirs de Slaanesh.
» Mon armée du Chaos de Slaanesh
» [SMC - liste]Horde de Slaanesh
» Kielran - vieil archonte eldar corrompu par slaanesh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfidie :: Un Triste Village :: L'estrade des ménestrels-
Sauter vers: